Barbara Bush : In Memoriam (1925-2018) - Première dame et première maman

Barbara Bush : In Memoriam (1925-2018) - Première dame et première maman

HISTORY rend hommage à la Première Dame Barbara Bush, seule la deuxième femme de l'histoire à avoir été l'épouse et la mère d'un président, décédée le 17 avril 2018 à l'âge de 92 ans.


Barbara Bush | 1925-2018 : Ancienne première dame, mère du président connue pour ses manières franches et gentilles

HOUSTON &mdash Barbara Bush, la première dame aux cheveux enneigés dont le franc-parler et le manque total de prétention la rendaient parfois plus populaire que son mari, le président George H.W. Bush, est décédé mardi, a déclaré un porte-parole de la famille. Elle avait 92 ans.

Mme Bush a apporté un style de grand-mère à Washington boutonné, apparaissant souvent dans ses colliers de perles de marque et ne montrant aucune vanité à propos de ses cheveux blancs et de ses rides.

"Ce que vous voyez avec moi, c'est ce que vous obtenez. Je ne suis pas candidat à la présidence et George Bush l'est", a-t-elle déclaré lors de la Convention nationale républicaine de 1988, où son mari, alors vice-président, a été nommé pour succéder à Ronald Reagan.

Les Bush, qui se sont mariés le 6 janvier 1945, ont eu le plus long mariage de tous les couples présidentiels de l'histoire américaine. Et Mme Bush était l'une des deux premières dames à avoir un enfant élu président. (L'autre était Abigail Adams, épouse de John Adams et mère de John Quincy Adams.)

"J'avais le meilleur travail en Amérique", écrit-elle dans un mémoire de 1994 décrivant son séjour à la Maison Blanche. "Chaque jour était intéressant, gratifiant & mdash et parfois tout simplement amusant."

Dimanche, le porte-parole de la famille Jim McGrath a déclaré que l'ancienne première dame avait décidé de refuser un traitement médical supplémentaire pour des problèmes de santé et de se concentrer plutôt sur les "soins de confort" à domicile à Houston. Elle avait été hospitalisée récemment pour une insuffisance cardiaque congestive et une maladie pulmonaire obstructive chronique. En 2009, elle a subi une chirurgie de remplacement valvulaire cardiaque et avait de longs antécédents de traitement pour la maladie de Graves, une maladie de la thyroïde.

"Ma chère mère est décédée à l'âge de 92 ans. Laura, Barbara, Jenna et moi sommes tristes, mais nos âmes sont apaisées parce que nous savons que la sienne l'était", a déclaré George W. Bush dans un communiqué mardi. "Barbara Bush était une première dame fabuleuse et une femme pas comme les autres qui a apporté légèreté, amour et alphabétisation à des millions de personnes. Pour nous, elle était tellement plus. Maman nous a gardés sur nos gardes et nous a fait rire jusqu'à la fin. Je suis un homme chanceux que Barbara Bush était ma mère. Elle manquera beaucoup à notre famille, et nous vous remercions tous pour vos prières et vos bons voeux."

Les arrangements funéraires n'ont pas été immédiatement publiés.

La fille de l'éditeur et la femme du pétrolier pouvaient être caustiques en privé, mais son image publique était celle d'une épouse dévouée et solidaire qui qualifiait son mari de "héros".

Huit ans après avoir quitté la capitale nationale, Mme Bush se tenait aux côtés de son mari alors que leur fils George W. prêtait serment en tant que président.

En 1984, son esprit vif lui a causé des ennuis lorsqu'elle a été citée comme faisant référence à Geraldine Ferraro, la candidate démocrate à la vice-présidence, comme "ces 4 millions de dollars et je ne peux pas le dire, mais cela rime avec riche".

"C'était stupide de ma part. Je n'aurais pas dû le dire", a reconnu Mme Bush en 1988. "Ce n'était pas attirant et j'ai été très honteux. Je me suis excusé auprès de Mme Ferraro et je m'excuserais encore. "

La belle-fille Laura Bush, épouse du 43e président, a déclaré que Barbara Bush était « férocement acerbe ».

Dans son autobiographie de 1994, "Barbara Bush: A Memoir", Barbara Bush a déclaré qu'elle faisait de son mieux pour cacher ses opinions au public pendant que son mari était au pouvoir. Mais elle a révélé qu'elle n'était pas d'accord avec lui sur deux points : elle soutenait l'avortement légal et s'opposait à la vente d'armes d'assaut.

Les deux ont élevé cinq enfants : George W., Jeb, Neil, Marvin et Dorothy. Un sixième enfant, Robin, 3 ans, est décédé d'une leucémie en 1953.

Parallèlement à ses mémoires, elle a écrit "C. Fred's Story" et "Millie's Book", basés sur la vie de ses chiens. Les recettes des livres ont profité aux programmes d'alphabétisation des adultes et des familles. Laura Bush, ancienne enseignante titulaire d'une maîtrise en bibliothéconomie, a poursuivi la campagne d'alphabétisation de sa belle-mère en tant que première dame de la Maison Blanche.

Le 43e président n'était pas le seul fils de Bush à se porter candidat dans les années 1990. En 1994, lorsque George W. a été élu gouverneur du Texas, son fils Jeb a perdu de justesse face au président sortant Lawton Chiles en Floride. Quatre ans plus tard, Jeb a remporté son deuxième essai en Floride.

"C'est un témoignage de ce qu'ils sont de merveilleux parents", a déclaré George W. Bush alors que Jeb Bush prêtait serment. Il a remporté un second mandat en 2002, puis a fait une candidature infructueuse pour l'investiture présidentielle républicaine en 2016.

Les fils Marvin et Neil sont tous deux devenus des hommes d'affaires. Neil a acquis une certaine notoriété dans les années 1980 en tant que directeur d'une société d'épargne et de crédit qui s'est effondrée. La fille Dorothy, ou Doro, a préféré rester à l'écart des projecteurs. Elle a épousé le lobbyiste Robert Koch, un démocrate, en 1992.

Dans un recueil de lettres publié en 1999, George H.W. Bush a inclus une note qu'il a donnée à sa femme au début de 1994.

"Vous m'avez donné une joie que peu d'hommes connaissent", a-t-il écrit. "Vous avez fait de nos garçons des hommes en les hurlant et puis, tout de suite, en les aimant. Vous avez aidé Doro à être la fille la plus douce et la plus grande du monde entier. J'ai peut-être gravi la plus haute montagne du monde, mais même cela ne peut pas tenir le coup pour être le mari de Barbara."

Mme Bush est née Barbara Pierce à Rye, New York. Son père était l'éditeur des magazines McCall's et Redbook. Après avoir fréquenté le Smith College pendant deux ans, elle épousa le jeune aviateur de la marine George Herbert Walker Bush. Elle avait 19 ans.

Elle parlait souvent de ses liens avec l'Ohio : ses parents s'étaient rencontrés à l'université de Miami à Oxford, où ils étaient tous les deux étudiants. Son père a commencé à travailler dans des magazines à Dayton avant de déménager à New York. Et son grand-père, James E. Robinson, était juge à la Cour suprême de l'Ohio.


CHASSE AUX SORCIÈRES : les procureurs de Manhattan envisagent des accusations criminelles « très inhabituelles » contre l'organisation Trump

Les avocats de l'ancien président Donald Trump ont été informés vendredi que le bureau du procureur du district de Manhattan envisageait des poursuites pénales contre l'organisation Trump liées aux avantages sociaux accordés par la société à un cadre supérieur, a rapporté le New York Times.

Le procureur de district Cyrus R. Vance Jr., qui a mené une enquête de trois ans sur les relations commerciales de Trump avec l'aide du bureau du procureur général de New York, Letitia James, pourrait porter plainte contre la Trump Organization et son directeur financier Allen Weisselberg dès la semaine prochaine, s'il choisit de demander un acte d'accusation.

Les charges potentielles incluraient si la société de Trump a correctement enregistré et payé des impôts sur les avantages que Weisselberg et d'autres cadres ont reçus, comme des dizaines de milliers de dollars en frais de scolarité pour l'un de ses petits-enfants, des loyers d'appartements et des locations de voitures.

Selon le Times, les procureurs ont monté un dossier contre Weisselberg pendant des mois dans le but de le faire pression pour qu'il coopère à l'enquête sur l'ancien président. En tant qu'employé de longue date de la Trump Organization, Weisselberg est supposé avoir une connaissance privilégiée des transactions de Trump qui pourraient s'avérer utiles aux enquêteurs cherchant à prouver que l'ancien président ou ses employés ont commis un crime.

Si Vance procède, ce seraient les premières accusations criminelles déposées contre la société Trump au cours de l'enquête très médiatisée du district sud de New York sur Trump et ses relations d'affaires.

Les avocats de Trump auraient rencontré les procureurs jeudi pour tenter de les persuader d'abandonner leur projet de traîner l'Organisation Trump devant les tribunaux pour ce qui pourrait être une affaire triviale. Des experts juridiques spécialisés en droit fiscal ont déclaré au Times qu'il serait "très inhabituel d'inculper une entreprise simplement pour avoir omis de payer des impôts sur les avantages sociaux". Aucun des experts n'a pu citer un exemple récent d'une autre entreprise faisant face à des accusations similaires sur avantages comme les voitures de société.

"Néanmoins, une mise en accusation de la société de M. Trump pourrait porter un coup dur à l'ancien président tout comme il a flirté avec un retour à la politique", a reconnu le Times, un point que Trump utilisera sans aucun doute dans sa longue histoire et plaintes en cours selon lesquelles l'enquête sur ses entreprises dirigée par Vance, un démocrate, est une "chasse aux sorcières" partisane.

Après que le Times a publié son rapport, l'avocat de Trump, Ronald Fischetti, a fustigé les accusations potentielles dans une déclaration à NBC News après avoir noté qu'"aucune accusation ne sera portée contre M. Trump lui-même".

"Le siège social plaidera non coupable et nous présenterons une requête immédiate pour rejeter l'affaire contre la société", a déclaré Fischetti. “M. Trump est indigné qu'ils le poursuivent en s'attaquant à son entreprise où il a des employés fidèles depuis des décennies.

"Il semble qu'ils vont porter des accusations contre l'entreprise et c'est complètement scandaleux", a déclaré Fischetti. « Je pratique depuis plus de 50 ans et je n'ai jamais vu un cas comme celui-ci où ils inculperaient ou accuseraient un particulier ou une entreprise d'évasion fiscale pour avoir utilisé une voiture de société ou un appartement de société, puis le lier à l'entreprise pour lequel il travaille sans aucune preuve que ce qu'il a fait a profité à l'entreprise.”

Fischetti a déclaré que les procureurs de New York persécutaient Weisselberg parce qu'il ne s'en prendrait pas à Trump.

"Ils n'ont pas pu faire coopérer Allen Weisselberg et leur dire ce qu'ils voulaient entendre et c'est pourquoi ils vont de l'avant avec ces accusations", a déclaré Fischetti. "Et ils n'ont pas pu le faire coopérer car il ne dirait pas que Donald Trump avait connaissance ou aucune information qu'il n'avait peut-être pas déduit correctement l'utilisation de voitures ou d'un appartement."

Le mois dernier, le procureur de district Vance a convoqué un grand jury pour examiner les preuves de son enquête sur les relations commerciales de Trump et décider s'il faut inculper l'ancien président. On ne sait pas si d'autres accusations criminelles potentielles seront annoncées contre la Trump Organization ou l'ancien président.


Faire éclater la bulle PC : In Memoriam : Barbara Bush

Dans la nuit du mardi 17 avril, Barbara Bush, ancienne première dame et épouse du 41e président des États-Unis et mère du 43e président, est décédée à l'âge de 92 ans.

« Barbara Bush était une femme remarquable », a tweeté le 44e président Bill Clinton. «Elle était féroce et fougueuse pour soutenir sa famille et ses amis, son pays et ses causes. Elle nous a montré à quoi ressemble une vie pleine, honnête et vibrante.

Il a été annoncé dimanche dernier que Mme Bush avait décidé de ne pas demander de traitement médical supplémentaire pour sa santé déclinante et qu'elle "se concentrerait plutôt sur les soins de confort".

Elle et Abigail Adams sont les seules premières dames de l'histoire des États-Unis à voir également leurs fils comme présidents.

"Nos pensées et nos prières accompagnent la famille Bush alors qu'elle honore la vie remarquable de l'ancienne première dame Barbara Bush", a déclaré la Fondation Obama via Twitter, la qualifiant d'exemple d'humilité qui reflète le meilleur de l'esprit américain.

D'après un article de CNN, Mme Bush était aux côtés de son mari pendant près de 30 ans de carrière politique, et n'était pas seulement un défenseur de lui, mais aussi un allié.

Elle était une partisane des droits des femmes, et parfois son idéologie se heurtait à la politique traditionnelle des partis républicains - elle a dit un jour que l'avortement ne devrait pas être politisé pendant que son mari était président.

Dans les années 1980, alors que son mari était vice-président, Mme Bush a créé la Fondation Barbara Bush pour l'alphabétisation familiale à but non lucratif. Elle et son mari ont amassé plus d'un milliard de dollars pour des œuvres caritatives d'alphabétisation et de lutte contre le cancer.

"J'ai choisi l'alphabétisation parce que je crois honnêtement que si plus de gens pouvaient lire, écrire et comprendre, nous serions beaucoup plus près de résoudre tant de problèmes qui affligent notre nation et notre société", avait-elle déclaré.

Dans un article d'opinion du Washington Post, il a été dit que Mme Bush "avait compris qu'avec le rôle de première dame venait non seulement une opportunité de bien vivre mais aussi l'obligation de faire le bien".

Mme Bush est née à New York en 1925 et a épousé George H.W. Bush en 1945 alors qu'il était en congé lors de son déploiement en tant qu'officier de marine pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle laisse dans le deuil son mari, George H.W. fils George W., Neil, Marvin, et la fille de Jeb, Dorothy Bush Koch et ses 17 petits-enfants.

Ses funérailles auront lieu à l'église épiscopale St. Martin à Houston le 21 avril 2018, avec l'inhumation à la George Bush Presidential Library à College Station, Texas.

"J'ai toujours su que Barbara était la femme la plus aimée au monde, et en fait, j'avais l'habitude de la taquiner en lui disant que j'avais un complexe à ce sujet", a déclaré son mari dans un communiqué mercredi. "Nous avons la foi qu'elle est au paradis et nous savons que la vie continuera comme elle l'aurait voulu."


Rappelant Barbara Bush, une première dame au franc-parler

Alors que nous pleurons le décès de Barbara Bush, une icône américaine, beaucoup d'entre nous ont été surpris par d'autres sentiments qui ont bouillonné. Beaucoup d'entre nous regrettent l'époque où ceux qui étaient au pouvoir étaient des modèles - polis, sincères, émerveillés par l'histoire, respectueux de la vérité, curieux de ce que nous ne savions pas.

Alors que nous disons au revoir à l'indéniable Barbara Bush, beaucoup d'entre nous disent également au revoir à une époque où la civilité, l'honnêteté et le respect pour le bureau du président prévalaient.

Pour l'éditeur:

Sincères condoléances à la famille Bush. Je ne suis pas républicain. Je n'ai jamais voté pour aucun des Bush lors d'une élection. Pas beaucoup d'accord avec leurs programmes ou politiques politiques. Mais j'admirais la philosophie de vie de Barbara Bush, et sa famille a apporté de la respectabilité à la Maison Blanche.

Pour l'éditeur:

Je n'oublierai jamais le jour où Barbara Bush s'est arrêtée devant la bibliothèque régionale Frances Howard Goldwyn-Hollywood, où j'ai travaillé comme commis. Cela devait être soit à la fin des années 80, soit au début des années 90. Il y avait la première dame derrière un pupitre au milieu de l'avenue Ivar, faisant des appels passionnés pour promouvoir l'alphabétisation pour tous et racontant des histoires sur la façon dont la lecture améliore nos vies. Ce fut un beau moment que j'ai chéri.


Maintenant en streaming

M. Tornade

M. Tornade est l'histoire remarquable de l'homme dont les travaux révolutionnaires en recherche et en sciences appliquées ont sauvé des milliers de vies et aidé les Américains à se préparer et à réagir aux phénomènes météorologiques dangereux.

La croisade contre la polio

L'histoire de la croisade contre la polio rend hommage à une époque où les Américains se sont regroupés pour vaincre une terrible maladie. La percée médicale a sauvé d'innombrables vies et a eu un impact omniprésent sur la philanthropie américaine qui continue de se faire sentir aujourd'hui.

Once américaine

Explorez la vie et l'époque de L. Frank Baum, créateur de la bien-aimée Le merveilleux magicien d'Oz.


In Memoriam : Barbara Bush, ancienne co-fondatrice de l'Asia Society Texas Center et de l'ancienne Première Dame

HOUSTON, le 18 avril 2018 – Première dame Barbara Bush est décédée dans la soirée du 17 avril dans la maison qu'elle partageait avec le 41e président des États-Unis George H.W. Buisson dans le quartier de Tanglewood à Houston. Mme Bush était la seule femme dans l'histoire des États-Unis à être l'épouse d'un président, la mère d'un autre et la mère de deux gouverneurs. Avec l'ancien ambassadeur des États-Unis Roy M. Huffington, elle a aidé à établir l'Asia Society Texas Center en 1979. Elle a également été honorée avec son mari en 1993 avec le prix Roy M. Huffington du Texas Center pour sa contribution à la compréhension internationale.

La famille de Mme Bush est impliquée depuis longtemps dans le réseau mondial d'Asia Society. Son troisième fils, Neil Bush, vit à Houston et siège au conseil consultatif du Texas Center, en plus de soutenir de nombreux programmes au fil des ans. Son mari, le président Bush (41 ans), a prononcé un discours lors du Sommet du secteur privé organisé par l'Asia Society sur la reconstruction et la réhabilitation post-tsunami en mai 2005, et son fils aîné, le 43e président des États-Unis George W. Bush, a donné en février 2006 une conférence sur les relations entre les États-Unis et l'Asie à l'Asia Society à Washington, D.C., pour marquer le 50e anniversaire de l'organisation.

Elle était active dans la communauté de Houston, même à l'époque où son mari était membre du Congrès américain pour le 7e district du Congrès du Texas, dont les limites se trouvent à quelques pâtés de maisons de l'emplacement de l'Asia Society à Houston. Elle a laissé un héritage profond et durable en tant que défenseur et collecteur de fonds pour l'alphabétisation, en lançant la Barbara Bush Foundation for Family Literacy. De plus, après l'expérience de la famille avec le cancer (un de ses six enfants, Robin, est décédé d'une leucémie juste avant son quatrième anniversaire), Mme Bush s'est engagée à fond dans la recherche contre le cancer, recueillant des millions de dollars pour la recherche et le traitement et siégeant au Conseil du MD Anderson Cancer Center de l'Université du Texas à Houston.

Président de longue date du Texas Center et ami de la famille Bush Charles C. Foster a commenté: "Avec son mari, Barbara Bush était une force extraordinaire pour le bien dans la communauté de Houston." Maire Sylvestre Turner a déclaré dans un communiqué: "[Elle] était mieux connue dans le monde comme l'épouse d'un président et la mère d'un autre, mais à Houston, nous la connaissions également comme une vedette locale, une réalisatrice à part entière qui parlait et agissait du cœur et des tripes.


Barbara Bush (1925-2018), une vie en photos

2815 AP Photo/Charles Tasnadi

L'ancienne première dame Barbara Bush, épouse du 41e président américain et mère du 43e, est décédée mardi soir à Houston, au Texas, avec son mari de 73 ans lui tenant la main.

La vie emblématique de la matriarche de la famille Bush a duré près d'un siècle et lui a offert un siège au premier rang des moments marquants de l'histoire politique américaine au cours de plusieurs administrations, de Nixon à Trump.

De son fiancé de l'époque, George H.W. Du service de Bush en tant que pilote de la Marine pendant la Seconde Guerre mondiale, à la présidence de son mari pendant la chute de l'Union soviétique et à la présidence de son fils George W. Bush pendant les attentats terroristes du 11 septembre et les guerres en Irak et en Afghanistan, la vie de Barbara Bush englobait Les plus grandes tragédies et triomphes de l'Amérique au cours d'une ascension d'un siècle en tant que superpuissance.

C'est sa vie en photos.

Barbara Pierce, la future Barbara Bush, est montrée sur sa photo de remise des diplômes d'Ashley Hall, une école de fin d'études à Charleston, Caroline du Sud, en 1943. (AP Photo)

Dans cette photo d'archive de 1955, George H.W. Bush, à gauche, et Barbara Bush posent avec leur fils, George W. Bush, à Rye, N.Y. Les Bush se sont mariés le 6 janvier 1945 et ont eu le plus long mariage de tous les couples présidentiels de l'histoire américaine. (Bibliothèque présidentielle George Bush via AP, Fichier)

La famille Bush à Houston, Texas, 1964, avant George H.W. La course victorieuse de Bush pour le Congrès des États-Unis. George W. Bush est à l'extrême droite. (Photo AP)

George Bush, candidat à l'investiture républicaine au Sénat américain, reçoit des retours par téléphone à son siège à Houston, le samedi 6 juin 1964 alors que sa femme Barbara, rayonne de plaisir à la nouvelle. (AP Photo/Ed Kolenovsky)

Mme George Bush marchant sur Park Avenue à New York, le 13 avril 1971. (AP Photo)

Le président Gerald Ford, à droite, et la première dame Betty Ford, deuxième à partir de la gauche, visitent George Bush, chef du bureau de liaison des États-Unis, et son épouse Barbara à la liaison américaine à Pékin, en Chine, le 4 décembre 1975. (AP Photo)

George Bush est assermenté en tant que nouveau directeur de la Central Intelligence Agency par le juge associé de la Cour suprême Potter Stewart, à gauche, alors que Mme Barbara Bush et le président Gerald Ford, à droite, regardent le siège de la CIA à Langley, en Virginie, le 30 janvier 1976 Bush succède à William Colby qui a pris sa retraite. (Photo AP)

George Bush rayonne alors que certains membres de sa famille applaudissent au National Press Club à Washington le mardi 1er mai 1979, où il a officiellement annoncé sa candidature à l'investiture républicaine. De gauche à droite : John E. (Jeb), un fils Columba, une belle-fille Marvin, un fils Dorothy, une fille Mme Barbara Bush, sa femme et Bush. (Photo AP/Taylor)

L'ancien directeur de la CIA George Bush et sa femme, Barbara, sourient et serrent la main de leurs partisans alors que Bush quittait une salle de bal de l'hôtel Concord après s'être entretenu avec des partisans à Concord le mardi 26 février 1980. Bush, qui briguait l'investiture présidentielle républicaine, a reçu 22 pour cent des voix, tandis que son rival Ronald Reagan a reçu 52 pour cent. (Photo AP)

L'aspirant présidentiel républicain George Bush prend la parole au National Press Club, le 1er mai 1979, à Washington, profitant de l'occasion pour annoncer officiellement sa candidature à la Maison Blanche. Mme Barbara Bush, sa femme, applaudit derrière lui. (Photo AP/Jeff Taylor)

Le candidat républicain à la présidentielle Ronald Reagan et son colistier George Bush sont représentés sur le podium de la Joe Louis Arena à Detroit, le 17 juillet 1980, alors que le rideau final approche de la Convention nationale républicaine de 1980. Nancy Reagan se tient à gauche, Barbara Bush, à droite. (Photo AP)

Nancy Reagan, à droite, et Barbara Bush, à gauche, épouses du candidat du GOP à la présidence et à la vice-présidence, tiennent une conférence de presse en plein air, le 16 septembre 1980, à Baltimore Inner Harbor, dans le Maryland. Les épouses ont visité le centre-ville tout en faisant campagne pour leurs maris. (Photo AP/William A. Smith)

Nancy Reagan, à gauche et Barbara Bush, à droite, épouses des candidats du GOP à la présidence et à la vice-présidence, supplient une foule alignée sur un balcon de voter lors des élections générales de novembre du 15 septembre 1980 à Baltimore, dans le Maryland. Les épouses ont visité le port intérieur de Baltimore tout en faisant campagne pour leurs maris. (Photo AP/William Smith)

Le président sortant Jimmy Carter, deuxième à partir de la droite, fait ses adieux au Capitole à Washington le 20 janvier 1981, après que le président Ronald Reagan a prêté serment en tant que 40e président du pays. De gauche à droite : le vice-président George Bush le président Ronald Reagan Barbara Bush Nancy Reagan Jimmy Carter et le vice-président sortant Walter Mondale. Au centre se trouvent Maureen Reagan et Patti Davis, filles du président Reagan. En haut à droite, Ronald P. Reagan et son épouse Doris. (Photo AP)

Le président Ronald Reagan est accueilli à la Maison Blanche par Barbara Bush, épouse du vice-président à Washington, le 11 avril 1981. Reagan est sorti de l'hôpital 12 jours après avoir reçu une balle dans la poitrine par un assassin potentiel. (Photo AP)

Barbara Bush, épouse du vice-président George Bush, s'entretient avec des enfants dans une école primaire de Philadelphie, le mardi 26 mai 1981. L'école, qui se présente comme un « retour à l'essentiel » a un code vestimentaire et un classement strict avec des règles pour les étudiants. (Photo AP/Rusty Kennedy)

Le Premier ministre britannique Margaret Thatcher animaux de compagnie le chien du vice-président Bush, le jeudi 29 septembre 1983, à la résidence Bush à Washington. Barbara Bush, épouse du vice-président, regarde à droite. (AP Photo/Dennis Cook)

Le président Reagan partage un rire avec la première dame Nancy Reagan et la vice-présidente et Mme George Bush dans la nuit du mercredi 22 août 1984 à Dallas après que la Convention nationale républicaine l'a nommé pour un second mandat. (AP Photo/J. Scott Applewhite)

La candidate démocrate à la vice-présidence Geraldine Ferraro, à droite, serre la main de Mme Barbara Bush, épouse du vice-président George Bush, qui est accueillie par son fils Marvin, à gauche, après un débat à Philadelphie, le jeudi 12 octobre 1984. (AP Photo/ Amy Sancetta)

Le président Ronald Reagan et son épouse Nancy, à droite, avec le vice-président George Bush et Barbara Bush après les serments prononcés au Capitole à Washington le 21 janvier 1985. (AP Photo/Bob Daugherty, File)

Mme Barbara Bush, épouse du vice-président George Bush, lance la première balle, le samedi 27 avril 1985, lors d'un match de baseball Mets contre Pirates au Shea Stadium de New York. Elle y était membre du conseil d'administration du programme RIF, Reading is Fundamental. À ses côtés se trouve Mayra Martinez, neuf ans, la lectrice RIF de New York. (Photo AP/G. Paul Burnett)

Le vice-président américain George H.W. Bush et sa femme Barbara Bush en tournée dans la région de Guilin, le 13 octobre 1985 en Chine. (AP Photo/Neal Ulevich)

Le vice-président américain George H.W. Bush et Mme Barbara Bush s'amusent tôt le matin avec leurs petits-enfants (de gauche à droite : Pierce, Barbara, Jenna, Marshall, Margaret Bush, Jeb Jr. et Sam), à Walker’s Point, Kennebunkport, Maine le 22 août , 1987. (Photo AP)

Le vice-président George Bush et sa femme, Barbara, saluent les partisans qui se sont rendus à Houston, au Texas, pour l'entendre annoncer qu'il était candidat à l'investiture républicaine à la présidence des États-Unis, le 12 octobre 1987. (AP Photo/Ed Kolenovsky)

Le vice-président George H W Bush brandit une chemise de la victoire du Texas alors que sa femme, Barbara, regarde pendant sa célébration de la victoire le 8 mars 1988, à Houston. Bush a gagné gros dans les primaires du super mardi. (AP Photo/Ed Kolenovsky)

Le vice-président George Bush et son épouse Barbara Bush sont présentés lors d'une collecte de fonds à Washington, où il a obtenu le soutien du président Reagan dans sa tentative de devenir le prochain président des États-Unis, le 12 mai 1988. (AP Photo/Charles Tasnadi)

Le vice-président George Bush fait un signe de la main alors qu'il est assis pour une photo de famille à l'extérieur de l'église St. Ann’s, le dimanche 7 août 1988 à Kennebunkport, Maine. Assis à côté de Bush se trouvent sa mère Dorothy et sa femme Barbara (en rouge), suivis de son fils George W. Bush et de son fils Jeb Bush assis à l'extrême droite. (AP Photo/Herb Swanson)

Le vice-président George H. W. Bush, au centre, pose avec sa famille devant l'église St. Anns, dimanche 8 août 1988, Kennebunkport, ME. La famille Bush du premier rang à gauche : Neil Bush, Pierce Bush, Lauren Bush, Dorothy Bush et Ellie LeBlond. Les autres enfants du premier rang ne sont pas identifiés. Deuxième rangée en partant de la gauche : une femme non identifiée, Laura Bush, Jenna Bush, George H. W. Bush, Dorothy Bush et Barbara Bush. La rangée arrière en partant de la gauche est : Jeb Bush, George P. Bush et Noelle Bush. (AP Photo/Herb Swanson)

Le vice-président George Bush et son épouse Barbara Bush sont montrés alors qu'ils quittent la base aérienne d'Andrews, dans le Maryland, le 16 août 1988. Ils se sont rencontrés à la base aérienne pour voler ensemble à la Nouvelle-Orléans. (AP Photo/Win McNamee)

Le vice-président George Bush et son épouse Barbara, à gauche, se tiennent avec le sénateur Dan Quayle, R-Ind., et son épouse Marilyn, à droite, sur le podium le jeudi 18 août 1988 à la Convention nationale républicaine à la Nouvelle-Orléans. (Photo AP/Ron Edmonds)

Le président élu George H.W. Bush, à droite, et sa femme Barbara saluent la foule lors d'un rassemblement de célébration de la victoire, le mardi 8 novembre 1988, à Houston, Texas (AP Photo/J. Scott Applewhite)

Le président élu George Bush et son épouse Barbara sont présentés lors d'une conférence de presse matinale en bord de mer à Gulf Stream, en Floride, le 14 novembre 1988. (AP Photo/Kathy Willens)

Barbara Bush, épouse du président élu George Bush, sourit alors que James Duffy, président d'ABC-Capital Cities, place une médaille autour de son cou lors du dîner d'honneur littéraire national, le mardi 15 novembre 1988, à Washington. La future première dame a été honorée pour ses efforts d'alphabétisation. (AP Photo/J.Scott Applewhite)

Le président élu George H. W. Bush fait un signe de la main alors qu'il marche avec sa femme Barbara et le chien de la famille Millie, à son arrivée à Kennebunkport, dans le Maine, pour les vacances de Thanksgiving, le 23 novembre 1988. (AP Photo/David M. Tenenbaum)

Le président élu George W. Bush et Mme Barbara Bush, à gauche, et le vice-président élu Dan Quayle et Mme Marilyn Quayle saluent lors de l'inauguration au Lincoln Memorial, le mercredi 19 janvier 1989 à Washington. (AP Photo/Dennis Cook)

Le président George Bush lève la main droite alors qu'il prête serment en tant que 41e président des États-Unis par le juge en chef William Rehnquist devant la façade ouest du Capitole le 20 janvier 1989. La première dame Barbara Bush tient la bible pour son mari . L'ancien président Reagan est à l'arrière-plan. (Photo AP/Bob Daugherty)

L'ancien président Ronald Reagan, à gauche, son épouse Nancy Reagan, la nouvelle première dame Barbara Bush et son mari le président George Bush, à droite, descendent les marches du Capitole après la cérémonie inaugurale à Washington, DC, le vendredi 20 janvier 1989. Le président Bush a prêté serment en tant que 41e président de la nation. Les Reagan se dirigent vers un hélicoptère en attente pour les emmener à la base aérienne d'Andrews, dans le Maryland, et en Californie. (AP Photo/J. Scott Applewhite)

Le président George H.W. Bush et la première dame Barbara Bush mènent le défilé inaugural sur Pennsylvania Avenue après avoir prêté serment en tant que 41e président des États-Unis au Capitole des États-Unis le 20 janvier 1989. (AP Photo)

Le président George H.W. Bush et sa femme, Barbara, dansent au bal inaugural au Pension Building à Washington, le vendredi 20 janvier 1989. (AP Photo/Scott Applewhite)

Le président George H. W.. Bush et son épouse Barbara, s'agenouillent et prient pendant le service national de prière le dimanche 22 janvier 1989, à la cathédrale de Washington à Washington. (Photo AP/Doug Mills)

La première dame des États-Unis, Barbara Bush, lit une histoire aux enfants du Martha’s Table Day Care Center, un centre à but non lucratif qui nourrit également les sans-abri, le mardi 31 janvier 1989, à Washington. Apprendre aux enfants à lire est l'un des projets de Mme Bush. (Photo AP/Bob Daugherty)

La Première dame, Barbara Bush, fait la lecture à un groupe d'élèves en garderie à la Bibliothèque du Congrès de Washington, le 7 mars 1989, pour célébrer l'Année du jeune lecteur. (AP Photo/Charles Tasnadi)

La première dame Barbara Bush tient un bébé identifié comme Donavan lors d'une visite à la maison de grand-mère à Washington, le 22 mars 1989. La maison de grand-mère sert de maison pour les nourrissons et les jeunes enfants infectés par le virus du sida. (AP Photo/Dennis Cook)

La première dame Barbara Bush et sa petite-fille, Marshall Lloyd Bush, visitent le premier chien Millie et ses six chiots dans la résidence de la Maison Blanche le 18 mars 1989. Millie, un épagneul springer qui était le « premier chien » de Bush La Maison Blanche et homonyme d'un livre qui offrait une vue d'ensemble de la présidence, est décédé le lundi 19 mai 1997 à la résidence d'été de Bush dans le Maine. Elle avait 12 ans (AP Photo/Maison Blanche, David Valdez)

La première dame Barbara Bush regarde Millie, le chien de la famille, et ses chiots nouveau-nés dans la roseraie de la Maison Blanche le mercredi 29 mars 1989 à Washington. (Photo AP/Ron Edmonds)

Le président George H.W. Bush tient l'un des six premiers chiots de Millie pour la presse le mercredi 29 mars 1989 à la Maison Blanche à Washington. La chienne Millie a accouché le 27 mars 1989, avec la Première Dame Barbara Bush comme sage-femme selon les porte-parole. (Photo AP/Ron Edmonds)

Le président américain George H. et Mme Barbara Bush reviennent à la Maison Blanche à Washington, le dimanche 12 mars 1989, après leur week-end à Camp David. Leur chien Millie, à gauche, s'attend à donner naissance à des chiots dans une semaine environ. (AP Photo/Dennis Cook)

La Première dame Barbara Bush est accueillie par Millie et son chiot BJ alors qu'elle arrive à la Maison Blanche à Washington, le 4 juin 1989, après un week-end à leur domicile de Kennebunkport, dans le Maine. Mme Bush a accompagné le président au récent sommet de l'OTAN. (Photo AP/Charles Tasnadi)

Sous le regard du président élu George Bush et de la chienne Millie, sa femme Barbara décore le sapin de Noël de la résidence Bush à Washington, le 11 décembre 1988. (AP Photo/Ron Edmonds)

Le président américain George Bush admire le prix Harry S. Truman pour services distingués que la première dame Barbara Bush a reçu de l'Association of Community and Junior Colleges lors de leur congrès à Washington, le jeudi 30 mars 1989. (AP Photo/Barry Thumma)

La première dame Barbara Bush détient le prix Albert Schweitzer de la Hugh O’Brian Foundation après avoir été remis par l'acteur Hugh O’Brian, à droite, le 25 avril 1989, à New York. Mme Bush a été honorée pour son travail motivant la jeunesse de la nation. (AP Photo/Ed Bailey)

First lady Barbara Bush and Mila Mulroney, wife of Canadian Prime Minister Brian Mulroney, help school children with their reading at the Parklawn Elementary School in Fairfax County, Va., May 4, 1989. Mrs. Mulroney is visiting Washington with her husband. (AP Photo/Barry Thumma)

First lady Barbara Bush throws out the first pitch before the start of the Texas Rangers game against the New York Yankees in Arlington, Texas, May 5, 1989. Mrs. Bush’s son, George W. Bush, is an owner of the Texas Rangers. (AP Photo/Bill Janscha)

First lady Barbara Bush honors the flag before giving the commencement address at Bennett College in Greensboro, N.C., May 14, 1989. (AP Photo/Bob Jordan)

U.S. President George Bush and his wife Barbara, wave as they return from a boat trip in Kennebunkport, Maine, Thursday, May 18, 1989. The President joined his wife at their Oceanside vacation home for an extended weekend where they will host French President Francois Mitterrand later in the week. (AP Photo/Ron Edmonds)

U.S. President George Bush leans over the stern of his boat to work on a troubled engine off the Maine coast near Kennebunkport, Maine, Thursday, May 18, 1989, as his wife, Barbara, left, and an unidentified service agent look on. (AP Photo/Pat Wallenbach)

Pope John Paul II presents first lady Barbara Bush with a Vatican Medal as President George H.W. Bush looks at his medal during a ceremony at the Vatican, as seen in a photo from Saturday evening, May 27, 1989. (AP Photo/Ron Edmonds)

President and Mrs. Bush pose with Queen Elizabeth, Thursday, June 1, 1989, in London at Buckingham palace where the queen hosted a lunch for the first family. (AP Photo/Doug Mills)

U.S. President George Bush and Barbara Bush stand with Britain’s Prime Minister Margaret Thatcher at London Heathrow Airport in London, after she welcomed him to London, Wednesday, May 31, 1989. President Bush visited London, on his way home following the NATO Summit in Brussels and a visit to West Germany. (AP Photo)

U.S. first lady Barbara Bush, center, kisses British Prime Minister Margaret Thatcher on leaving 10 Downing Street in London, Thursday June 1, 1989, after a banquet in honor of American President Bush and his wife. Thatcher’s husband Denis smiles at left. (AP Photo/Gillian Allen)

First lady Barbara Bush waves to the crowd as she and U.S. President George H. W. Bush, attend a wreath laying ceremony at the memorial of the Lenin shipyard, July 11, 1989 in Gdansk, Poland. Later the presidential couple continued its tour in Europe departing for Hungary. (AP Photo/Haribert Proappar)

U.S. President George W. Bush and Mrs. Barbara Bush wave from Tiananman Square in Beijing, Saturday, Feb. 25, 1989. Bush stopped his motorcade as it passed through the square, got out and mixed with the people. In the background is a portrait of Mao Zidong. (AP Photo/Doug Mills)

U.S. Vice President George H. W. Bush, right, and his wife Barbara Bush pose in front of the Taj Mahal, the 17th century monument to love was built by a Mughal Emperor Sahajahan in memory of his beloved queen who bore 14 children, Saturday, May 13, 1984, Agra, India. (AP Photo/Sondeep Shankar)

President George H.W. Bush, right, with first lady Barbara Bush, left, is seen at his home talking on the phone with Soviet leader Mikhail Gorbachev from Walkers Point, Kennebunkport, Maine, Aug. 21, 1991. The attempted coup of the Soviet government appears to have failed and Gorbachev will be returning to Moscow. (AP Photo/White House/Susan Biddle)

First lady Barbara Bush, center left, joins Rep. Claudine Schneider, R-R.I., center, in a dance class at the Cranston, R.I., Senior Services Center, June 13, 1989, during a tour of facility. The Cranston Senior Service Center was designated one of the best senior centers in the country, by the Dept. of Health and Human Services in 1988. (AP Photo/David M. Tenenbaum)

First Lady Barbara Bush is shown a glove used in teaching Braille at the Laski School for the Blind in Warsaw on Monday, July 10, 1989. Mrs. Bush is accompanying the president on a ten-day trip to Europe which includes the Economic Summit in Paris. (AP Photo/Rick Bowmer)

First lady Barbara Bush chats with Big Bird and several children while taping a special segment of PBS’ “Sesame Street” for its 21st season, Oct. 19, 1989, at the Children’s Television Workshop in New York. (AP Photo/Mark Lennihan)

First lady Barbara Bush holds hands with six-year-old Rachel Daly of Cypress, Texas, during a visit with cancer patients at the M.D. Anderson Hospital of the Texas Medical Center in Houston, July 11, 1990. Eight-year-old Christina Rodriguez of Edcouch, Texas wears a mask. (AP Photo/Greg Gibson)

First lady Barbara Bush holds Dominic Bines, 3, during a visit to the Model Learning Center in Washington, Jan. 22, 1990. The Learning Center is a children’s museum that functions at a test site for the District of Columbia school system. (AP Photo/Ron Edmonds)

First Lady Barbara Bush, left, takes a stab at pool as she visits with elementary students at the game room of the Boys and Girls Club, Tuesday, Feb. 27, 1990, Southeast Washington, D.C. (AP Photo/Dennis Cook)

First Lady Barbara Bush, center, is all smiles while being greeted by graduates at St. Louis University, Saturday, May 19, 1990, St. Louis, Mo. Mrs. Bush gave the commencement address to the 1,488 graduate and was later given an honorary doctor of humanities degree by the university. (AP Photo/James A. Finley)

First lady Barbara Bush poses with chairman of the Joint Chiefs of Staff Gen. Colin Powell, during a reception in Washington, Sept. 18, 1990. (AP Photo/Dennis Cook)

First lady Barbara Bush looks out over Hopi Point during her first visit to the Grand Canyon, April 13, 1991. Mrs. Bush was at the Canyon to kick off celebration for the 75th anniversary of the National Park Service. (AP Photo/Jeff Robbins)

First Lady Barbara Bush, her granddaughter Barbara, and dog Millie wait on the steps of the White House for President Bush to return from his check-up at Bethesda Naval Hospital on Friday, Sept. 13, 1991, in Washington. (AP Photo/Barry Thumma)

President George Bush, departing for a week long campaign trip, gets a kiss from wife Barbara on the South Lawn of the White House in Washington, Wednesday, March 4, 1992. Family dog Millie looks on. (AP Photo/Barry Thumma)

First lady Barbara Bush is pictured campaigning for her husband, 1992,. (AP Photo)

First Lady Barbara Bush, left, walks with First Lady-to-be Hillary Clinton at the White House, Thursday, Nov. 19, 1992, Washington, D.C. Mrs. Bush gave Mrs. Clinton a tour of the White House. The Bush family dog Millie can be seen in the background. (AP Photo/Doug Mills)

Former first lady Barbara Bush “strains” to hear a reporters question while posing with other former first ladies, on Wednesday, May 11, 1994, at the U.S. Botanic Garden in Washington. Joining Mrs. Bush, from left are Lady Bird Johnson, Betty Ford and Nancy Reagan. The women are in Washington to attend National Garden Gala-A Tribute to America’s First Ladies. Mrs. Bush’s response was to a question on a former White House usher who was fired recently by current first lady Hillary Rodham Clinton. (AP Photo/Denis Paquin)

Republican candidate for governor George W. Bush gives two thumbs up to the crowd as his wife Laura, and mother, former first lady Barbara Bush, join him on Thursday, Oct. 27, 1994, in Houston. They attended an anti-drug rally for students in the Spring Branch Independent School District. (AP Photo/David J. Phillip)

Republican presidential hopeful Bob Dole gestures as he poses for pictures during a photo opportunity with, left to right, Joanne Kemp, Vice presidential hopeful Jack Kemp, Elizabeth Dole, former President George Bush and Barbara Bush, far right in San Diego, Calif., Monday afternoon, Aug. 12, 1996. (AP Photo/Stephan Savoia)

Florida Gov. Jeb Bush, center, points out residents of a retirement community to his mother, former first lady Barbara Bush, during a campaign stop Monday, Oct. 21, 2002, in Cape Coral, Fla. Florida first lady Columba Bush sits at right. (AP Photo/Chris O’Meara)

Texas Gov. George W. Bush, right, gives his mother, Barbara Bush , a hug after taking a family photo Thursday, June 10, 1999, in Houston. The Bush family gathered to celebrate former president George Bush and Barbara’s birthdays. (AP Photo/David J. Phillip)

Former President George Bush waves after he and wife Barbara arrive at the Republican National Convention in Philadelphia on Monday, July 31, 2000. (AP Photo/Hillery Smith Garrison)

President Bush, second right, and first lady Laura Bush, right, leave Saint John’s Church in Washington, Sunday, Jan 27, 2002, with former President George H. W. Bush and former first lady Barbara Bush after attending Sunday service. (AP Photo/Susan Walsh)

Former first lady Barbara Bush makes a point as she campaigns for her son, Florida Gov. Jeb Bush, at Nova Southeastern University in Davie, Fla.,Tuesday, Oct. 22, 2002. (AP Photo/Marta Lavandier)

Five former first ladies gather for a group photo at a gala 20th anniversary fundraising event saluting Betty Ford and the Betty Ford Center Friday, Jan. 17, 2003, in Indian Wells, Calif. From left are Rosalynn Carter, Barbara Bush, Betty Ford, Nancy Reagan and Sen. Hillary Rodham Clinton. President and Mrs. George W. Bush sent a videotaped tribute. (AP Photo/Reed Saxon)

President Bush shares a laugh with his mother Barbara Bush on Earth Day at the Wells National Estuarine Research Reserve, Thursday, April 22, 2004, in Wells, Maine.(AP Photo/Lawrence Jackson)

President Bush kisses his mother, Barbara Bush, at the Capitol in Washington Thursday, Jan. 20, 2005, after being sworn in for a second term. (AP Photo/Dennis Cook)

President Bush, right, leans over to listen to his mother Barbara Bush as he holds a discussion on “Senior Security” at the Boisfeuillet Jones Atlanta Civic Center in Atlanta, Ga., Friday, July 22, 2005. (AP Photo/Charles Dharapak)

Barbara Bush seen with her dog Millie at the beach in Florida. (AP Photo)

President Barack Obama and First Lady Michelle Obama watch as former first lady Barbara Bush gives the thumbs up to guests during the dedication of the George W. Bush Presidential Center Thursday, April 25, 2013, in Dallas. (AP Photo/David J. Phillip)

President Barack Obama shares a laugh with former first lady Barbara Bush at the dedication of the George W. Bush presidential library on the campus of Southern Methodist University in Dallas, Thursday, April 25, 2013. (AP Photo/Charles Dharapak)

Barbara Bush, center, jokes with her son, Republican presidential candidate, former Florida Gov. Jeb Bush, while introducing him at a town hall meeting at West Running Brook Middle School in Derry, N.H., Thursday Feb. 4, 2016. (AP Photo/Jacquelyn Martin)

Former President George H. W. Bush, left, walks with his wife, former first lady Barbara Bush, followed by their son, President George W. Bush, and his wife first lady Laura Bush, to a reception in honor of the Points of Light Institute, Wednesday, Jan. 7, 2009, in the East Room at the White House in Washington. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

First lady Barbara Bush, with her pet dog Millie, talks to reporters in Washington, Sept. 11, 1990. (AP Photo/Charles Tasnadi)


Bush, Barbara Pierce (1925&ndash2018)

Barbara Pierce Bush, First Lady of the United States (1989&ndash93), mother of Texas governor and United States president George W. Bush, and matriarch of the Bush political family, was born the third of four children in New York City on June 8, 1925. Her father, Marvin Pierce was an executive at the McCall Corporation, a New York publishing company. Her mother, Pauline (Robinson) Pierce was conservation chair of the Garden Club of America. Her parents provided a privileged upbringing and instilled in her a love of reading in their coastal suburb of Rye, New York. Barbara Pierce attended Milton Public School and then Rye Country Day School in Rye.

Beginning in 1940 she attended Ashley Hall boarding school in Charleston, South Carolina, where she was active in the drama club and student council. While home on break in 1941, she met her future husband George Herbert Walker Bush at a Christmas dance at the Round Hill Country Club in Greenwich, Connecticut. She was sixteen years old. He was a senior at Phillips Academy in Andover, Massachusetts. They were smitten with each other. The Japanese attack at Pearl Harbor, however, put any plans for marriage on hold. George Bush had been accepted at Yale University but deferred to join the fighting in World War II. He completed pilot training in the United States Navy and flew fifty-eight combat missions in the Pacific. During this time Barbara Pierce attended Smith College in Northampton, Massachusetts, from 1943 to 1944. The couple became engaged in December 1943, and she dropped out of school during her sophomore year to marry George Bush on January 6, 1945. Like many women of her generation, Barbara Bush spent the decade after the war engaged in the domestic responsibilities of homemaking and raising young children.

During the first eight months of their marriage, the couple moved between various naval bases in Michigan, Maine, and Virginia, before George was released from military service in September, 1945. They then moved to New Haven, Connecticut, where he completed a degree at Yale. Graduation brought another round of moves, this time to Odessa and Midland, Texas, as George made a start in the oil business. In 1946 they welcomed their first child, George W. Bush, future governor of Texas and United States president. Three years later, on September 23, 1949, Pauline Robinson Pierce, Barbara Bush's mother, died in a car accident. Bush was pregnant at the time with their second child, Pauline Robinson "Robin" Bush (1949&ndash1953). (Barbara&rsquos father Marvin Pierce later married Willa Martin, an Associated Press reporter, in June 1952.) After Robin Bush was diagnosed with leukemia in 1953, Barbara and George pursued aggressive treatment but ultimately watched their second child succumb to the disease. These two losses&mdashof her mother and then daughter&mdashaffected Barbara Bush enormously while she was still only in her late twenties, her hair turned white.

George and Barbara Bush had four more children: John Ellis "Jeb" Bush (born in 1953), a future governor of Florida and presidential candidate Neil Mallon Bush (born in 1955) Marvin Pierce Bush (born in 1956) and Dorothy "Doro" Bush Koch (born in 1959). Barbara Bush remembered the decade that followed Robin&rsquos death as a period of &ldquolong days and short years,&rdquo in which she shouldered the responsibilities of mother, disciplinarian, homemaker, and community member. While the family often joked about her mediocre cooking, her children remembered her as a tough but fair mother whose home was popular with neighborhood children. What little time Barbara found outside of these roles she poured into her community. She taught Sunday school volunteered at the YMCA, a local theater company, and with the United Way and helped raise funds for cancer research and the United Negro College Fund. Her husband established himself as a very successful businessman.

In 1959 the Bush family moved to Houston. Hoping to launch a career in politics, George Bush was elected to the position of Harris County Republican Party chairman in 1962. During this period Barbara Bush first developed her skills as a campaigner and found that she excelled at small talk and came to enjoy public speaking. Politics gave her a voice outside the home. Her husband lost a bid to represent Texas in the United States Senate in 1964 before securing a seat in the U. S. House of Representatives in 1966. He was reelected in 1968 but lost a run for the U. S. Senate again in 1970. With Richard Nixon in the White House, George Bush accepted a series of appointed positions. He served as the United States ambassador to the United Nations (1971&ndash73). In spite of Barbara's warnings about the growing Watergate scandal, he took on the position of Republican National Committee chairman (1973&ndash74). After Nixon's resignation, President Gerald Ford appointed Bush head of the U. S. Liaison Office in Beijing, China, in 1974. Barbara Bush remembered this time fondly, as the couple bicycled around the city and immersed themselves in a new culture. George Bush next served as head of the Central Intelligence Agency from 1976 to 1977. The position required a great deal of secrecy and therefore placed some strain on their marriage. By the end of the 1970s, George Bush had achieved prominent insider status in the national Republican party. Barbara Bush had grown into the role of politician's wife and, with her children raised, now devoted herself fully to this position.

George Bush made his first run for the presidency in the 1980 Republican party primary with Barbara Bush as a tireless campaigner. Changing political winds pushed Ronald Reagan ahead of the more moderate George Bush in the Republican presidential primary. In an effort to unify the party, Reagan selected George Bush to serve as his vice president. Barbara Bush was an exceptionally-active second lady. Though &ldquonot personally close&rdquo to First Lady Nancy Reagan, she made every effort to use the opportunities of the office without taking attention away from the First Lady. In her eight years Bush both hosted and attended countless events.

During George H. W. Bush&rsquos 1988 presidential campaign, Barbara cast herself as a model of domesticity. Her white hair, matronly figure, three-strand pearl necklace, and ten grandchildren all reassured the American people that the Bush family was sincere and down-to-earth. Barbara Bush presented herself to voters as someone who cared more about gardening, family, and volunteering at church in the community than she did about fashion and glamour. The voting public responded well. Gallup polls consistently placed her at the top of their lists of the most admired women during this period. This popularity was a major political asset for her husband, and Bush campaigned relentlessly to make the most of it, appearing in as many as five to six events per day. Partly through these efforts, Barbara Bush, at the age of sixty-three, became First Lady in January 1989.

As First Lady, Barbara Bush worked diligently for the cause that defined her public career: literacy. She explained, "I once spent the summer thinking of all the things that bothered me&mdashteen pregnancy, drugs, everything&mdashand I realized everything would be better if more people could read and write." She founded the Barbara Bush Foundation for Family Literacy and was also a sponsor for the Business Council for Effective Literacy and Laubach Literacy International. She promoted her cause on the Oprah Winfrey Show in 1989, the same year that she received an honorary doctorate of humane letters from Smith College. She even put the family's English Springer Spaniels to work and wrote C. Fred's Story: A Dog&rsquos Life (1984) and Millie's Book: As Dictated to Barbara Bush (1990) to raise funds. Bush supported the National Literacy Act which became law in 1991. Late that same year, she participated in an ABC National Radio series, Mrs. Bush's Storytime, in which she read to children. Her literacy campaign represented both the culmination of decades of service and a shrewd way to keep herself in the public eye without generating controversy.

Barbara Bush's work for the Republican party was equally tireless. During the 1990 midterm elections she made forty-two appearances on behalf of thirty-nine Republican candidates across the nation. As First Lady, Bush expanded the breadth of the causes she promoted. In addition to the cause of literacy, she championed medical research and public awareness&mdashespecially regarding victims of AIDS. She also raised approximately $25 million for the White House Endowment Trust. Occasionally her frankness caused controversy. As a citizen she had supported the Equal Rights Amendment and referred to abortion as "a private matter." In the political climate of the early 1990s, however, she kept these opinions private. Her address at the Republican National Convention in 1992 called for parents and communities "to teach their children integrity, strength, responsibility, courage, sharing, love of God, and pride in being an American." She continued, "However you define family, that's what we mean by family values." Barbara Bush had been raised in a period when the roles of mother and homemaker were assumed to overshadow all others in the life of a respectable woman. While she sometimes chafed against the limits these roles imposed, she accepted as her life's work&mdashthe cultivating of the political fortunes of her husband and sons. As the matriarch of the Bush dynasty, her ambitions were inseparable from her family. As Barbara Bush later wrote in one of her memoirs, "I know that I am considered defensive about my husband and children. It's a very fair criticism."

These roles sometimes put her in conflict with a new generation of women who aspired to professional careers outside the home. When Wellesley College invited her to be its commencement speaker in 1990, a group of students circulated a petition protesting the decision. They questioned how a woman who had dropped out of college to get married and who had seemingly achieved status and prominence through her husband's career could inspire a new generation of women to succeed on their own terms? During the speech Bush presented herself with characteristic wit and grace and spoke of the difficulties of balancing career and family before closing with the memorable line: "Who knows? Somewhere out in this audience may even be someone who will one day follow in my footsteps and preside over the White House as the president's spouse. And I wish him well."

After George H. W. Bush lost his re-election campaign to Bill Clinton in 1992, Barbara Bush divided her time between Houston and the family summer home in Kennebunkport, Maine. In addition to frequent global travel and continuing volunteer work, she wrote two memoirs: Barbara Bush: A Memoir (1994) and Reflections: Life After the White House (2003). She was honored with the Jefferson Award for Greatest Public Service Benefiting the Disadvantaged in 1995 and the Miss America Woman of Achievement Award in 1997. She continued to pour herself into the political careers of her children, with George W. Bush and Jeb Bush both running for governor in 1994 (George won, Jeb lost) and 1998 (both won). In 2000 and 2004 she returned to campaigning, this time for her son, presidential candidate George W. Bush. His election allowed her to join Abigail Adams as the second woman to be both wife and mother of a president. In 2016 her son Jeb Bush was part of a crowded field of presidential candidates vying for the Republican nomination, but he dropped out after weak primary results. Barbara Bush took many of the attacks on her son personally, and the experience weakened her support of the Republican party.

Barbara Pierce Bush, at the age of ninety-two, died of congestive heart disease and chronic obstructive pulmonary disease at her home in Houston on April 17, 2018. A public viewing of her casket took place in Houston at St. Martin&rsquos Episcopal Church, where George and Barbara Bush were longtime members, and a memorial service was held there on April 21, 2018. She was buried in the family cemetery on the grounds of the George H. W. Bush Presidential Library and Museum in College Station, Texas.

When a reporter asked her how she wanted to be remembered as First Lady, Barbara Bush replied, "She cared she worked hard for lots of causes." Former secretary of state and close family friend James Baker III said that she was &ldquomatriarch of a family that remains as dedicated to public service as it was to politics." Barbara Bush was a refined, East Coast Republican&mdasha political insider who masterfully cultivated her image as a self-deprecating homemaker and grandmother. Her children remembered her as "the silver fox," a shrewd political strategist and campaigner.


Political Wife

In 1970 President Richard Nixon asked George to give up his seat in the House of Representatives and run for the U.S. Senate in Texas, where he lost to Lloyd Bentsen. After George successfully lobbied Nixon to appoint him U.S. ambassador to the United Nations, the family moved into New York City’s famous Waldorf Astoria Hotel. There, Barbara’s social ease and skill at entertaining made her popular with foreign dignitaries.

In 1973 as the Watergate scandal gripped the country, Nixon asked George to leave his U.N. post and take over the Republican National Committee. Barbara grew concerned that defending the administration could damage her husband’s career. In August 1974, Nixon resigned in disgrace, and Gerald Ford took the reins as president. Given the pick of several diplomatic posts, George chose a position as chief of the U.S. Liaison Office in the People&aposs Republic of China. Barbara traveled abroad for the first time when she joined her husband at his new post. In China, she immersed herself in the culture and studied the language, but the family’s stay there didn’t last long. In 1975 President Ford asked George to return and become director of the Central Intelligence Agency (CIA), which had been under fire for its involvement in Watergate and the Vietnam War. Barbara again grew concerned the position could hamper her husband’s future in politics.

During George’s stint in the CIA, and with her children away at school, Barbara fell into a depression. She kept her condition to herself and did not seek medical care. However, the experience gave her a greater understanding and compassion for mental health issues. When George decided to make a run for the White House in 1979, Barbara was back on the campaign trail engaging with voters. In the end, the Bush camp couldn’t overtake the momentum gained by Ronald Reagan, but the nominee chose George as his vice-presidential running mate on the Republican ticket that won a landslide victory in 1980.